Perles

L’euro-mage Juncker prédit qu’aucun autre pays ne quittera l’UE

Jean-Claude Juncker en est convaincu, le Royaume-Uni sera le seul et unique pays à quitter l’Union européenne. C’est ce qu’il a déclaré à hebdomadaire allemand à succès Bild am Sonntag (19 mars).

Le président de la Commission européenne estime que « l’exemple britannique montrera à tout le monde que cela ne vaut pas le coup de partir ». Son europtimisme va plus loin : selon lui, les États membres restants vont même « retomber amoureux les uns des autres et renouveler leurs vœux à l’égard de l’Union européenne ». On ignore si M. Juncker sortait d’une fête de mariage (arrosée) au moment où il a donné cette interview.

Le ménage à vingt-sept sera donc heureux grâce… à la terreur qu’inspireront aux euro-tourtereaux les conséquences catastrophiques du Brexit sur le Royaume-Uni. Le président de la Commission avait même lâché le 10 mars, rejoignant Guy Verhofstadt dans son diagnostic pessimiste quant au sort du patient anglais : « un jour viendra où les Britanniques auront envie de réembarquer, je l’espère ».

« En Europe, on mange ce qui est sur la table ou on ne s’asseoit pas à la table. » – Jean-Claude Juncker

Il semblerait que ces messieurs ne lisent pas (encore) Ruptures ; ils ont par exemple raté cet article qui montre que l’industrie britannique est au mieux depuis plus de trois ans. Les signaux favorables ne s’arrêtent d’ailleurs pas à ces indicateurs. Bref, l’apocalypse annoncée – et manifestement souhaitée – se fait attendre.

Jean-Claude Juncker, d’humeur europhorique en ce moment (ce n’est pas toujours le cas), pense en outre que de nouveaux pays vont rejoindre l’UE. Il a d’ailleurs profité de son interview au Bild am Sonntag pour lancer une campagne de séduction : « On ne peut pas avoir des demi-appartenances et des menus à la carte. En Europe, on mange ce qui est sur la table ou on ne s’asseoit pas à la table. »

Voilà qui donne envie de se faire porter pâle le jour du mariage…

Partager :