Actu Perles

La confidentielle association euro-enthousiaste « Pulse of Europe » a un bien curieux président

Pulse of Europe Paris

« Pulse of Europe », vous connaissez ? Non, probablement – hélas. Car il s’agit d’une « initiative citoyenne » visant à vanter les mérites de l’intégration européenne. Elle a été lancée à Francfort (comme son nom ne l’indique pas) fin 2016. Mais que les mauvais esprits se taisent : elle n’est pas pour autant le bébé de la Banque centrale européenne (enfin, que l’on sache).

« Le projet ne peut pas échouer »

Sur le site du mouvement, les amoureux de l’UE ont mis en avant quelques principes, à commencer par cette mâle affirmation : « Le projet ne peut pas échouer »… La suite montre que les rédacteurs pensent exactement le contraire, et c’est précisément pour cela qu’ils se mobilisent.

Suivent des assertions aussi originales qu’incontestables… Par exemple : « L’Union européenne, c’est la paix entre les peuples »… De même, « l’Union européenne nous unit dans notre diversité ».

Si l’on suit l’actualité et qu’on y réfléchit bien, cette dernière affirmation n’est peut-être pas si fausse, de Londres à Athènes, pour peu qu’on la complète légèrement : « l’Union européenne nous unit… contre elle … dans notre diversité ».

Les politiciens nationaux doivent enfin comprendre qu’il faut s’investir tous ensemble dans le projet européen pour le faire avancer

Enfin, le manifeste nous rassure : les initiateurs sont partisans d’une autre Europe. Il y a déjà du monde dans le club, mais plus il y a de fous… Plus précisément, on peut lire, non sans émotion : « Nous ne sommes pas des europhiles naïfs. Il y a beaucoup de choses à réformer (…) Les politiciens nationaux doivent enfin comprendre qu’il faut s’investir tous ensemble dans le projet européen pour le faire avancer ». On dirait du Emmanuel dans le texte.

En février et mars, des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes européennes. Outre Francfort, Paris était du nombre. Il serait très légèrement exagéré d’affirmer que la capitale française a été bloquée par les millions de manifestants. Même les bobos pro-euro des arrondissements centraux n’étaient représentés que par quelques dizaines de francs-tireurs…

Représentant légal

Bref, pas de quoi imprimer des éditions spéciales, sauf que. Sauf que l’hebdomadaire allemand Freitag a eu la curiosité de chercher qui était à l’initiative de cette belle aventure (en devenir). Et le journal a noté que le représentant légal et président avait pour nom Daniel Röder.

Dans le civil, le Dr Röder est avocat d’affaires, précisément au cabinet Greenfort. Et comme la curiosité de nos confrères ne s’est pas arrêtée là, ces derniers ont trouvé que ledit cabinet a pour spécialités : le conseil en réduction d’effectifs (« plans sociaux, négociations, licenciements collectifs »); en acquisitions et cessions d’entreprises, et vente aux enchères de celles-ci ; et en privatisations. Le cabinet du bon docteur Röder a ainsi été maître d’œuvre dans le rachat par des Chinois de l’aéroport de Francfort-Hahn.

Donc, un président de Pulse of Europe dont la spécialité est la cession d’entreprises, les plans sociaux et les privatisations…  Tout d’un coup, les motivations de cette émouvante passion pro-européenne s’éclairent…

Partager :